Aller au contenu principal

Covid-19 : plafonds majorés pour la réduction Coluche et les heures supplémentaires défiscalisées

Le plafond des dépenses retenues pour la réduction en faveur des associations d'aide aux personnes en difficulté est relevé à 1 000 €. Le plafond des heures supplémentaires défiscalisées effectuées durant l'état d'urgence sanitaire est relevé à 7 500 €.

Députés et sénateurs se sont entendus sur un relèvement du plafond des dépenses éligibles à la réduction d'impôt sur le revenu accordée au titre des dons en faveur des associations et organismes d'aide aux personnes en difficulté (dons "Coluche").

Pour l'imposition des revenus de 2020, les sommes seront exceptionnellement prises en compte dans la limite de 1 000 €, contre 546 € actuellement, afin d'encourager les dons des particuliers.

Par ailleurs, le plafond des heures supplémentaires défiscalisées est relevé de 5 000 à 7 500 €. Seules les heures supplémentaires effectuées entre le 16 mars et le dernier jour de l'état d'urgence sanitaire, à savoir, en principe, le 24 mai prochain, pourront être prises en compte dans ce plafond majoré.

 

Les deux mesures figurent dans le second projet de loi de finances rectificative pour 2020 adopté jeudi en commission mixte paritaire par les deux assemblées.

© Copyright Editions Francis Lefebvre

Voir aussi

Les « vieux PEL » de nouveau sur la sellette

Crédit immobilier : la remontée des taux s’est poursuivie en août

Contrats de prévoyance : l’assureur n’est pas tenu d’être informé sur la réalisation de tests génétiques