Aller au contenu principal

Recul du nombre de dossiers de surendettement

L’année 2019 s’achève sur une huitième année consécutive de baisse des nouvelles situations de surendettement.

Le nombre de dossiers déposés en 2019 auprès des commissions de surendettement s'élève à 81 000, selon le dernier bilan de la Banque de France. Il recule pour la huitième année consécutive et est au plus bas depuis la fin des années 90.

L'Institution confirme le changement de nature du surendettement et rappelle, à ce titre, l'impact bénéfique des lois Lagarde et Hamon en matière de crédit à la consommation. Depuis dix ans, en effet, la part des crédits à la consommation des ménages surendettés diminue de manière continue, tant en volume qu'en valeur relative (plus de 60 % en 2010, moins de 37 % aujourd'hui).

Désormais, près d'un ménage surendetté sur quatre n'a aucun crédit à la consommation. Par conséquent, le dispositif de traitement du surendettement, mis en place au début des années 90, se concentre aujourd'hui sur les populations les plus fragiles, à savoir les femmes à la tête des foyers monoparentaux, les locataires ou personnes hébergées disposant de faibles revenus et les personnes dont le niveau de vie est inférieur au seuil de pauvreté.

© Copyright Editions Francis Lefebvre

Voir aussi

Frais de carburant pour 2022 : des barèmes en hausse

Les taux de l'épargne réglementée au 1er février 2023

L’indemnisation sans condition des arrêts de travail Covid, c’est fini