Aller au contenu principal

Revalorisation des retraites des conjoints d’agriculteurs

21/12/2021
Une nouvelle loi permet d’assurer la revalorisation des pensions de retraites agricoles les plus faibles, en particulier celles des conjoints collaborateurs.

Après la loi du 3 juillet 2020 qui a eu pour objet de fixer un montant minimal pour les pensions de retraite des chefs d’exploitation agricole ayant accompli une carrière complète, à hauteur de 85 % du SMIC, une nouvelle loi publiée au Journal officiel du samedi 18 décembre renforce l’égalité des droits pour l’ensemble des non-salariés agricoles et revalorise par voie de conséquence le montant des pensions de retraite des conjoints collaborateurs, le plus souvent des femmes, des autres collaborateurs d’exploitation et des aides familiaux.

Les dispositions techniques de la loi suppriment ainsi la différenciation selon le statut du calcul de la pension majorée de référence (PMR) dans le cadre du régime de base. Les conditions d’attribution de la PMR seront donc alignées à compter du 1er janvier 2022 entre chefs d’exploitation, collaborateurs d’exploitation, conjoints inclus, et aides familiaux. En outre, à la même date, le seuil d’écrêtement, au-delà duquel le montant de la majoration est réduit à concurrence du dépassement, sera aligné sur le montant de l’allocation de solidarité aux personnes âgées (ASPA) : 906,81 € en 2021, contre un seuil fixé à 699,07 € pour les chefs d’exploitation et 555,50 € pour les autres catégories d’assurés. Précisons que l’alignement sur l’APSA s’appliquera également aux pensions ayant pris effet avant cette date.

Par ailleurs, comme le prévoit aussi la loi de financement de la sécurité sociale pour 2022 (art. 24) pour les professionnels indépendants non agricoles, le statut de conjoint collaborateur du chef d’exploitation ou d’entreprise agricole ne pourra être conservé plus de 5 ans. Pour les personnes exerçant sous ce statut au 1er janvier 2022, la durée de 5 ans s’apprécie au regard des seules périodes postérieures à cette date.

Loi 2021-1679 du 17-12-2021, JO du 18

© Lefebvre Dalloz

Voir aussi

Encadrement du niveau des loyers : où en est-on ?

Déclaration papier des revenus de 2021 : la date limite de dépôt est reportée au 31 mai

La crise sanitaire a eu peu d’impact sur la composition du patrimoine des ménages