Aller au contenu principal

La liste des paradis fiscaux de l'Union européenne change à nouveau de périmètre

L'Union européenne allonge sa "liste noire" des paradis fiscaux en intégrant notamment les îles Caïmans. Panama réintègre cette liste.

Le Conseil des ministres de l'économie de l'Union européenne (Ecofin) a procédé à une actualisation de la liste des juridictions fiscales jugées non coopératives en matière d'échange d'informations fiscales en intègrant ou réintègrant quatre pays ou territoires : les Îles Caïmans, les Palaos, le Panama et les Seychelles.

Ils rejoignent les huit juridictions qui figuraient sur cette liste et continuent aujourd'hui à ne pas respecter les normes en matière d'échange d'informations fiscales : les Samoa américaines, les Fidji, Guam, le Samoa, Oman, Trinité-et-Tobago, le Vanuatu et les Îles Vierges américaines.

© Copyright Editions Francis Lefebvre

Voir aussi

Encadrement du niveau des loyers : où en est-on ?

Déclaration papier des revenus de 2021 : la date limite de dépôt est reportée au 31 mai

La crise sanitaire a eu peu d’impact sur la composition du patrimoine des ménages